Henri Zislin lance son premier journal satirique le 12 décembre 1903, à l'âge de 28 ans. Et quoi de plus naturel que de nommer son périodique "D'r Klapperstei", la pierre des bavards ! Il s'intéresse notamment à la politique mulhousienne et insère également des chroniques, poésies et blagues. Le tout assorti de ses dessins qui font penser au style de Caran d'Ache.

 

kla1

Le numéro 1 du D'r Klapperstei

 

 kla2

Bonne année 1904 !

 

Pour financer son journal, Zislin doit faire appel à des annonceurs pour compléter son budget, mais les revenus sont tout de même maigres.

kla3

Les monuments de la ville sont mis bien entendu à l'honneur comme vous le montrent les dessins suivants où figurent la halle du marché ainsi que le célèbre mais non moins controversé Schweissdissi...

kla4

kla5

Au total,  55 numéros paraissent entre 1903 et 1905, 3 numéros la première année, 40 la deuxième et 12 la dernière année. Le dernier numéro annonce d'une certaine manière la suite du parcours de Zislin, puisque c'est un numéro consacré à Gustave Stoskopf, chef de file du théâtre alsacien. Les particularités culturelles alsaciennes mettent alors en lumière les différences profondes entre Alsace et Allemagne et annoncent une volonté grandissante d'autonomie dans le camp des francophiles.

kla6