couverture alsace état confédéré

L'Alsace Etat confédéré

C’est en juillet 1905 qu’éclate la bombe qui va lancer réellement la popularité de Zislin. En effet, le 15 juillet paraît un fascicule intitulé « l’Alsace, Etat confédéré » qui provoque la colère des autorités allemandes. Effectivement, Zislin essaye de démontrer que l’alsace si elle obtient le statut d’Etat confédéré, sombrerait dans le germanisme. Le fascicule est rapidement confisqué et Zislin est jeté en prison pour trois jours. Finalement, le procès ne commence que 5 mois plus tard, le 16 décembre.

Les faits reprochés sont les suivants :

  • d’avoir mis en vente  des signes ou symboles, dessins qui ont le but de répandre l’esprit de la révolte  et de compromettre la paix publique.

  • D’avoir répandu une brochure  aux tendances immorales et anti-religieuses. (rappel : c’est à cette époque qu’en France on assiste à la séparation de l’Eglise et de l’Etat ).

Sur la première page est représenté l’aigle Allemand  enfonçant ses griffes dans les chairs d’une femme évanouie couchée à terre représentant l’Alsace, ce serait la représentation de l’oppression  sur laquelle gémit l’Alsace sous le joug allemand. Sur la dernière page se trouve  reproduit la statue du Général Kleber et devant celle-ci se trouve un vieux monsieur qui montre de sa canne à un jeune garçon l’inscription du monument qui est : Soldats, on ne répond à une telle insolence que par des victoires, préparez-vous à combattre. Les pages intérieures de la brochure sont consacrées à des dessins qui doivent démontrer les antagonismes entre l’élément émigré et l’élément alsacien, ceci d’une façon effrontément blessante pour la population allemande. Zislin est donc accusé de semer la haine et la discorde entre alsaciens et allemands.

couverture alsace état confédéré dos

Petite anecdote, lors du procès, le président du tribunal demande : « Vous vous appelez Tzissline » et lui répond : « Non,  je me nomme Zislin » !

Finalement, Zislin s’en tire avec 150 Marks d’amende.